Anticorruption

Le 05/10/2022
A la une

Dispositifs anticorruption : l’AFA pose son diagnostic

Les entreprises françaises ont-elles mis en place toutes les mesures de prévention et de détection prévues par la loi Sapin II ? Quelles sont les fonctions considérées comme les plus exposées au risque en 2022 ? Deux ans après son premier diagnostic sur le niveau de maturité des dispositifs anticorruption des entreprises, l'AFA dévoile des chiffres rassurants.

Le 30/09/2022
A la une

La représentation des salariés dans les CA a un effet positif, mais il est trop tôt pour aller plus loin

Getty

Alors que plusieurs syndicats, universitaires et experts des CSE plaident pour une amélioration de la représentation des salariés dans les conseils d'administration (CA) et de surveillance des entreprises afin d'aller vers une codétermination à la française, le gouvernement juge cette évolution prématurée. Dans le rapport que le Trésor vient de transmettre au Parlement, le gouvernement admet l'influence positive de la présence des salariés dans les instances de décision mais il plaide surtout pour généraliser de bonnes pratiques.

Le 13/09/2022
A la une (brève)

L'AFA lance sa série de podcasts

Le 28/07/2022
A la une

Quelle dose d’empathie pour être un bon manager ?

Trop d’empathie nuit-elle à l’évolution de carrière et à la performance ? Ou, au contraire, est-ce une qualité indispensable pour fédérer ses équipes ? Des questions posées à l’occasion d’un atelier organisé en partenariat avec le Cercle Montesquieu lors des Assises de la Parité 2022, le 28 juin dernier.

Le 11/07/2022
A la une

Le pouvoir d'achat pèse sur la santé mentale des salariés français

© Gettyimages

Après la Covid et son télétravail forcé, le pouvoir d'achat et les incertitudes économiques pèsent à leur tour sur la santé mentale des salariés. Selon le baromètre d'Empreinte Humaine, un tiers d'entre eux estime que le pouvoir d'achat a un impact négatif sur leur santé mentale.

Le 17/12/2021
A la une

Parité H/F dans les instances dirigeantes : un quota de 30 % obligatoire à partir de 2027

Dans 5 ans, les femmes représenteront 30 % des cadres dirigeants et des membres des instances dirigeantes au sein des entreprises employant plus de 1000 salariés. Ce taux passera à 40 % dans 8 ans. Les entreprises contrevenantes encourront une amende pouvant atteindre jusqu’à 1 % de la masse salariale.